Les méchantes

IMG_0861
Toutes ne se repentent pas comme la pauvre Maddalena. Mais toutes pleurent comme elle un jour ou l’autre. La chair finit toujours par être triste. Mais le pire, pour la chair, ce ne sont pas les larmes. Par l’amour ou par Sénèque, la tristesse se console. Le pire, pour la chair, c’est la froideur. De la discipline, dans la main droite. Et de la mort, dans le regard qui s’éteint.

Publicités

À propos de Grockoco

Auteur croate et transgenre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :