Archives de Catégorie: Poèmes

Rien n’y fera

Les mots par wagons
Les discours en salade
Rien n’y fera…

Publicités

Rien n’y fera

Les mots par wagons
Les discours en salade
Rien n’y fera…

Quand on y pense

Enfants perdus

Pères impuissants

Mères au désespoir

En troupeaux errants

Le long de chemins de fer

Et d’indifférence…

Quand on y pense

Enfants perdus

Pères impuissants

Mères au désespoir

En troupeaux errants

Le long de chemins de fer

Et d’indifférence…

Le Midi et le Malade – Poème d’Antun Branko Simic, poète crvat (1898-1925)

Le midi bleu est assis

sur les nuages

Dans une chambre où n’entre personne

le malade meurt

Auprès de lui l’oiseau noir se tait

Le Midi et le Malade – Poème d’Antun Branko Simic, poète crvat (1898-1925)

Le midi bleu est assis

sur les nuages

Dans une chambre où n’entre personne

le malade meurt

Auprès de lui l’oiseau noir se tait

Les Corps – Poème d’Antun Branko SIMIC , poète crvat (1898-1925)

Des corps des corps

Partout partout

Répandus dissipés

Par un geste léger des Mains

Corps se taisent dans la prière

Corps crient dans la joie

Les Corps – Poème d’Antun Branko SIMIC , poète crvat (1898-1925)

Des corps des corps

Partout partout

Répandus dissipés

Par un geste léger des Mains

Corps se taisent dans la prière

Corps crient dans la joie

E non ho amato mai tanto la vita !

L’encre noire a coulé.

Il est tombé.

Il a posé contre sa poitrine le canon de l’arme.

Il l’a tenu de sa main gauche, il a respiré une dernière fois, il a attendu quelques secondes, et avec son pouce droit, il a appuyé sur la détente…

E non ho amato mai tanto la vita !

L’encre noire a coulé.

Il est tombé.

Il a posé contre sa poitrine le canon de l’arme.

Il l’a tenu de sa main gauche, il a respiré une dernière fois, il a attendu quelques secondes, et avec son pouce droit, il a appuyé sur la détente…

Amr phsq

Tes yeux couleur de cathédrale

Tes lèvres ouvertes sur la luxure

Ton ventre impatient …

Amr phsq

Tes yeux couleur de cathédrale

Tes lèvres ouvertes sur la luxure

Ton ventre impatient …

Effr

Tous ces jours attendus

Et tous ces jours passés

Dont il ne reste rien…

Effr

Tous ces jours attendus

Et tous ces jours passés

Dont il ne reste rien…