E non ho amato mai tanto la vita !

enfant tombeL’encre noire a coulé. Il est tombé. Il a posé contre sa poitrine le canon de l’arme. Il l’a tenu de sa main gauche, il a respiré une dernière fois, il a attendu quelques secondes, et avec son pouce droit, il a appuyé sur la détente. Il croyait avoir pris ce qu’il y avait à prendre. Les quelques regards où il avait cru se perdre. Aujourd’hui, il n’y avait plus rien à savoir, plus rien à sentir que ce désir sec de disparaître, d’exploser, de ne plus être même ce cristal froid, après les larmes. Pour se délivrer de soi, se délivrer de l’existence même : de l’insupportable hasard, et de l’insupportable solitude.

Publicités

À propos de Grockoco

Auteur croate et transgenre

4 Commentaires

  1. Marco

    Tosca… Citation trop paradoxale pour ce texte nihiliste…

    J'aime

  2. Marco

    Cioran cette fois… Décidément vous aimez les citations masquées !

    J'aime

    • Oui mon chr, je prends plaisir à les masquer comme vous prenez plaisir à les démasquer… Entre nous j’imagine alors, sans vous connaître, une certaine connivence. Ne sommes nous pas tous ici des survivants ?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :