Les draps blancs

bacon_two_figure_3279784b

Triste, oh si triste

Le silence des amants

 

Las, oh si las

Le cheval fourbu

 

Profond, oh si profond

Le remord enfoui

 

Cruel, oh si cruel

Le rire des enfants

 

Vaine, oh si vaine

L’espérance de lendemain

 

Vide, oh si vide

Le regard des chiens

 

Légère, oh si légère

Ta main sur la mienne

 

Tendres, oh si tendres

Tes doigts dans mes cheveux

 

Douces, oh si douces

Tes lèvres à mon front

 

Blancs, oh si blancs

Les draps des mourants

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

À propos de Grockoco

Auteur croate et transgenre

2 Commentaires

  1. Marco

    eh bien Grockoco, de plus en plus déprimants tes graffitis !

    J'aime

  2. Gerald

    C’est vrai que ce n’est pas joyeux, joyeux, Grockoco… C’est beau…, mais c’est triste…Il est vrai qu’on ne peut pas être joyeux tout le temps…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :